S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



DAAC INFO

Revue culturelle

Ensemble Orchestral Contemporain

Musique en chemins : regard(s) de moi

Retour en sons et en images sur ce projet de création

Galerie Le Réverbère

Exposition Globe-trotteurs

Réouverture

Collectif item

Lancement du site "2020 ANNÉE ZÉRO"

11 regards sur le confinement

Villa Gillet

Les Assises internationales du roman 2020

festival numérique, du 11 au 17 mai

Puits Couriot / Parc-Musée de la Mine

Découvrir à distance pendant le confinement le musée, ses collections et le travail des mineurs !

Ressources à découvrir pendant la fermeture

Maison d'Izieu - Mémorial des enfants juifs assassinés

Commémoration du 6 avril 1944

La mémoire ne vit que si elle est partagée

Ecole Urbaine de Lyon - Université de Lyon

Actualité Anthropocène

Les chercheuses et chercheurs de l’université de Lyon Saint-Étienne travaillent avec l’école urbaine de Lyon à produire une grande diversité de ressources scientifiques transdisciplinaires sur les mondes urbains Anthropocène.

Ensemble Orchestral Contemporain

L'Ensemble Orchestral Contemporain confiné mais pas muet

Gardons le contact / Participez à la prochaine saison de l'EOC

DAAC

APPEL A PROJETS 2020-2022 « Artistes à l’Ecole »

Le théâtre pour mieux s’exprimer et gagner en confiance - Candidatures avant le 30 mars 2020

Spacejunk

Spacejunk Lyon

Réseau associatif de centres d'art

Galerie Le Réverbère

Appel à candidatures Prix Levallois

Jusqu'au 2 mai 2020

Institut d'Art Contemporain

INFANTIA (1894-7231) / FABIEN GIRAUD ET RAPHAËL SIBONI

Exposition du 21 février au 3 mai 2020

GRAME

B!ME : Biennale des musiques exploratoires

Du 13 mars au 4 avril 2020

DAAC

Avant-Première du film De Gaulle

Dimanche 1er mars à 18h / UGC Ciné Cité Confluence

Ensemble Orchestral Contemporain

La nature : se souvenir de l'avenir

Retour en vidéo sur la création

Collectif item

Exposition Marche ou Rêve

Sur la péniche Fargo (Lyon 2) du 2 au 17 mars 2020

DAAC

Printemps des poètes LOIRE

Du 7 au 23 mars 2020

Quais du polar

Rencontre avec l’auteure Andrée A. Michaud

Pour les classes de lycées

Quais du polar

Rencontre en anglais avec l’auteure Anne Hillerman

Pour les classes de lycées

DAAC

Recrutement de 17 référents culture territoriaux

Candidatures avant le 10 février

Musée des Confluences

Culture scientifique : un enjeu de démocratie ?

Jeudi 13 février | 19 h au musée des Confluences

URDLA

Une voie limpide

Jean-Claude Silbermann, Christian Bernard

DAAC

Prix UNICEF de littérature jeunesse 2020

Des enfants et jeunes de 3 à 15 ans votent pour leur livre préféré

Quais du polar

Rencontre avec l’auteure Claire Renaud

pour les classes de CE2 au CM2

Mis à jour le 12/09/19

Marion Baruch, Natura abitata

en résonance avec la Biennale de Lyon 2019



 

Espace d'art contemporain
11 quai de la Pêcherie
69001 LYON
Direction : Perrine LACROIX

Chargé des relations public scolaire
Florence MEYSSONNIER

06.87.33.01.50
visite de l’exposition pour les enseignants vendredi 20 septembre de 12h30 à 14h.
Présence à confirmer par retour de mail : florence.meyssonnier@labf15.org

vernissage mercredi 18 septembre 2019 de 17h à 20h / exposition du 17 septembre au 16 novembre 2019

Marion Baruch, née en 1929 en Roumanie, a traversé de nombreux pays et sa production de multiples formes. Des peintures des années 60 aux oeuvres conceptuelles des années 80, des productions collectives des années 90 - 2000 à Paris aux récentes pièces créées à partir de chutes de tissu depuis 2012 en Italie, la vie et l’œuvre de Marion Baruch semblent indissociables et non assignables.

Au coeur de ces déplacements, les formes semblent ainsi s’affirmer, dans leurs fines réserves, comme de fragiles apparitions, dans état de “présence-absence”. Le commissaire d’exposition Noah Stolz, qui accompagne l’artiste dans ses projets depuis bientôt cinq ans, souligne :
“Les formes qui animent ces corps fragiles sont issues d’un processus qui traverse l’histoire de l’humanité toute entière. Le tissu est en quelque sorte le premier langage organisé créé par l’homme, un langage qui connecte une imagerie à un geste et ceci à travers un processus d’abstraction.

Les restes de confection utilisés par Marion Baruch sont soumis à plusieurs étapes de réflexion. Premièrement, l’image qui affleure à la sortie des sacs fournis par l’industrie de la confection. Puis l’artiste sépare les chutes et les suspend. Une forme d’apparition a lieu à ce moment là. Marion entame alors un processus de manipulation très délicat, suivant avant tout ce que la force de gravité impose. Ce processus convoque plusieurs instances de l’acte de création, mais aussi elle accueille l’étincelle d’une mémoire qui s’allume”.

À La BF15, ses tissus évoquent la nature tout en investissant l’espace de façon abstraite et organique. De la première salle ouverte sur l’exterieur par ses larges vitrines, à l’intimité sous la verrière, le centre d’art prend des allures de jardin d’hiver, habité d’une existence sensible.

pour école de la confiance