S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



Retour à la liste

2018-2019

Prix Collidram

Collège Jean Jaurès - Villeurbanne (69100)

classe de 4e4 (26 élèves)



collidram jaures 0
collidram jaures 0

collidram jaures 5
collidram jaures 5

collidram jaures 1
collidram jaures 1

collidram jaures 2
collidram jaures 2

collidram jaures 3
collidram jaures 3

collidram jaures 4
collidram jaures 4

Coordonnateur
Cecilia Vidal, français

Enseignants impliqués
Martine Hausberg, documentaliste

Disciplines
Lettres, Théâtre



Partenaires

Intervenante en charge des ateliers de pratique théâtrale : Elodie Nosjean, comédienne (Compagnie Ariadne)

Animation de la délibération finale : Yonnel Perrier (Postures)

Intervenants lors de l’atelier interview : Stéphane Cayrol, journaliste et Nicolas Fine, vidéaste.



Description du projet

Le classe de 4e4, constituée de 26 élèves, a participé cette année au prix Collidram. Une partie de la classe était issue de l’atelier théâtre du collège, ce qui a permis d’assurer une continuité dans leur parcours artistique et culturel.

Après une première séance de présentation du projet avec Elodie Nosjean, comédienne, les élèves ont lu quatre pièces contemporaines : Gens du pays de Marc-Antoine Cyr (2018), Los Ninos de Sabine Tamisier (2017), Du Piment dans les yeux de Simon Grangeat (2017), Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? De Sylvain Levey (2017).

**Les séances de lecture des textes** ont été menées à l’oral en demi-groupe avec la professeure de français et la professeure documentaliste. Ces beaux moments de découverte et d’écoute ont permis de faire émerger des éléments d’analyse très pertinents. Les élèves de la classe ont pris un véritable plaisir à découvrir quatre œuvres contemporaines originales, toutes très différentes dans leur forme comme dans les thématiques abordées (l’identité, la migration, les réseaux sociaux, le harcèlement ...). Ils y ont trouvé des personnages qui pouvaient faire écho à leurs préoccupations d’adolescents mais également des univers plus éloignés qui ont suscité des interrogations et nourri leur réflexion. Le style très particulier de chaque pièce, assez éloigné de celui des textes qu’ils ont l’habitude de fréquenter au collège, les a amenés à une véritable réflexion sur le langage théâtral. Ces séances ont permis la découverte d’une littérature vivante, par la lecture des textes mais aussi par la rencontre avec leurs auteurs, au travers d’entretiens filmés.

« J’ai aimé découvrir des livres qu’on n’aurait jamais pu lire sans ce projet »
« La lecture collective des œuvres à l’oral, en demi-groupe, m’a plu ; cela change vraiment nos habitudes de lecture solitaire »
« J’ai adoré lire Du Piment dans les yeux »

**Les quatre ateliers de pratique théâtrale** ont été des temps forts pour la classe. Les élèves se sont montrés très volontaires pour y participer, chacun trouvant sa place par l’attribution de rôles variés (comédien.ne, assistant.e à la mise en scène, photographe, vidéaste, secrétaire …). Ces séances de jeu leur ont permis de comprendre la force que peut prendre un texte mis en voix et en espace. Les élèves ont été forces de proposition lors de ces séances, apportant de nombreuses idées quant à la scénographie. Un travail a été mené en lien avec le cours d’EPS pour réfléchir aux liens entre esprit de groupe et d’équipe, au statut de spectateur devant un spectacle ou un match. Le rapport au corps et la confiance en l’autre a aussi été des sujets de réflexion commune ; une figure travaillée en acrosport a été reprise comme élément de mise en scène lors d’une séance.

« J’ai aimé jouer et mettre en scène des extraits des pièces pendant les ateliers »
« J’ai découvert le travail de scénographie »
« On a beaucoup ri pendant les ateliers mais c’était quand même sérieux »
« On comprend mieux les texte quand ils sont mis en scène »

Conseils d’élèves :
- Se concentrer dès le début de la séance pour entrer dans la pièce
- Ne pas se laisser distraire
-Surmonter ses peurs et profiter à fond, c’est vraiment une superbe expérience
- Oublier le regard des autres.
- Respecter le travail des autres.

**La séance de délibération** animée par Yonnel Perrier a également été très riche. Les élèves ont pris à cœur ce débat, qu’ils avaient soigneusement préparée et qui a eu lieu dans une atmosphère de grande émulation. Tous ont tenu à proposer des arguments pour défendre leur pièce préférée ; même les élèves qui étaient le plus en difficulté dans cet exercice se sont prêtés au jeu, retravaillant leurs arguments quand ils étaient refusés Les élèves en « minorité » numérique ont tenu à se battre jusqu’au bout pour tenter d’inverser la tendance.

« C’était difficile de trouver beaucoup d’arguments pour défendre notre pièce préférée. »
« J’ai adoré débattre pour choisir la pièce qui allait être défendue à Paris »
« Le débat à l’argument positif a été très serré entre deux pièces, même si l’une était défendue par une majorité d’élèves (18), deux élèves à elles seules ont réussi à proposer presque autant d’arguments. »

Une élève a été choisie par ses camarades pour représenter la classe lors de la délibération finale. Cette dernière a eu lieu à Paris dans les locaux de la SACD. La matinée de mise en commun des arguments avec les émissaires des autres collèges engagés dans le projet a constitué un beau moment de rencontre et de partage autour des textes.
La délibération a été un moment intense, trois heures de débat acharné au cours duquel elle est régulièrement intervenue pour porter les arguments de la classe.
La dernière intervention de Stéphane Cayrol, journaliste, et de Nicolas Fine, vidéaste, a également beaucoup intéressé les élèves. Une première heure en classe entière a permis d’expliquer le métier de journaliste et de donner des clés stratégiques pour interviewer un auteur de théâtre.
Les deux heures suivantes ont eu lieu en demi groupe. Elles ont permis de rédiger les questions et de préparer les apprenties journalistes à interviewer l'auteur lauréat, Simon Grangeat, lors de la rencontre finale du 3 juin.

Parallèlement, un autre groupe a réalisé avec Nicolas Fine, vidéaste, un tutoriel ludique : "Comment interviewer un auteur de théâtre". Il a également été projeté lors de la journée finale le 3 juin à la MJC de Villeurbanne et lors de la soirée des projets au collège le 11 juin. Cette création a été publiée sur la Plateforme du Théâtre Adolescent de la Cie Ariadne : http://ariadne.webelys.net/spip.php?article71
« J’ai aimé préparer les questions pour l’interview »
« J’ai été surpris qu’un journaliste vienne à notre rencontre ».
En marge du projet Collidram, les élèves ont pu assister à deux représentations cette année : « De l’air » au Théâtre de l’Astrée et « Gris » au Rize. Pour de nombreux élèves, il s’agissait d’une première découverte qui leur a permis d’approfondir leur découvert de l’univers théâtral.
La classe a enfin pris part à la journée finale à la MJC de Villeurbanne. Les élèves ont pu rencontrer leurs camarades des autres collèges participant au projet et découvrir leurs créations. Malgré l’absence de Simon Grangeat, hélas souffrant ce jour-là, les douze apprenties journalistes ont pu mener avec brio son interview par téléphone.

Lors de la traditionnelle soirée des projets du collège Jean Jaurès, le mardi 11 juin, un grand nombre d’élèves s’est porté volontaire pour présenter le projet avec enthousiasme et jouer un extrait de Los Ninos. Les parents, les élèves et les membres de l’équipe éducative du collège ont été impressionnés par leur professionnalisme et leur engagement.

Les élèves ont manifesté leur enthousiasme tout au long du projet et les différents intervenants ont souligné une attention et une implication exceptionnelle chez ces adolescents. Le journaliste Stéphane Cayrol a ainsi envoyé un mail de félicitations aux élèves pour souligner la qualité de leur travail.

« J’ai été surprise par l’investissement de tous les élèves. »
« J’ai été étonnée d’avoir autant aimé ce projet. »

Paroles d’élèves :
Pour moi, Collidram …
C’est quatre livres à découvrir, quatre auteurs à rencontrer.

C’est un moment qui se partage ce n’est pas que des livres, c’est avant tout une aventure humaine pendant laquelle tu te remets en question et tu te rends compte de choses que tu pensais totalement impossibles avant et avoir lu les livres.

C’est un projet qui nous a suivis tout au long de l’année, qui participe à l’identité de notre classe. Sans ce projet, on aurait été moins épanoui dans la classe.

C’est une rencontre avec des adultes compétents qui étaient spécialisés dans les activités qu’ils nous proposaient.

Cela nous a permis de nous libérer et de passer des moments de joie tous ensemble quand nous jouions.

Je me souviens …
Je me souviens de toutes les scènes très amusantes que nous avons jouées.
J’ai trouvé difficile de jouer des émotions que je ne ressentais pas.
J’ai trouvé drôle de jouer devant la classe.
J’ai trouvé gênant de jouer devant la classe, par peur d’être jugée.
Je me souviens de la séance où la classe avait joué le bateau dans Du Piment dans les yeux ; cela m’a montré qu’au théâtre il faut aussi savoir compter sur les autres et sur son corps.
J’ai réalisé que dans une troupe de théâtre il n’y a pas que les comédiens mais aussi des photographes, des metteurs en scène…



Objectifs

- Faire découvrir la littérature théâtrale contemporaine
- Inscrire les élèves dans une démarche active
- Développer des situations d’échange et de débat
- Contribuer à développer le sens du collectif et l'esprit de groupe
- Valoriser le travail des élèves auprès des membres de la communauté éducative et des parents
- Créer des passerelles avec l’atelier de pratique théâtrale du collège



Organisation

- Séance 1 : Présentation du projet Collidram lundi 08/10,
- Séance 2 : Atelier de pratique théâtrale (Gens du pays de Marc-Antoine Cyr) - mardi 20/11
- Séance 3 : Atelier de pratique théâtrale (Los Ninos de Sabine Tamisier) - lundi 17/12
- Séance 4 : Atelier de pratique théâtrale (Du Piment dans les yeux de Simon Grangeat) - mardi 29/01
- Séance 5 : Atelier de pratique théâtrale (Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? De Sylvain Levey) - lundi 11/03
- Séance 6 : Délibération finale avec Yonnel Perrier et Elodie Nosjean - mardi 19/03
Délibération nationale à Paris dans les locaux de la SACD (participation d’une élève désignée par la classe), mardi 3 avril.
Atelier interview le mardi 30 avril
Rencontre finale le 3 juin à la MJC de Villeurbanne



pour école de la confiance