S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



Retour à la liste

2019-2020

J'me fais notre film... d'animation

Collège Jacques Prévert - Andrézieux Bouthéon (42)

12 élèves volontaires issus de classes de 4ème et de 3ème



La Femme sans visage, Journée de tournage
La Femme sans visage, Journée de tournage

tableaux
tableaux

Atelier modelage, création du Sphinx
Atelier modelage, création du Sphinx

Réalisation des décors
Réalisation des décors

Discussion avec le vidéaste
Discussion avec le vidéaste

patricia gattepaille
patricia gattepaille

Création d'une marionnette
Création d'une marionnette

Coordonnateur
Anne Perrillat-Charlaz, enseignante en Arts plastiques



Partenaires

Etienne BRENGUES, vidéaste, concepteur de maquettes pour CIE ELEKTRO CHOK

Patricia GATTEPAILLE, comédienne, plasticienne, marionnettiste pour CIE AZUR ET LES AEROPLANES



Description du projet

Il a été proposé aux élèves de s’intégrer dans un projet collectif pour construire et réaliser ensemble un film d’animation incluant toutes les étapes de création, de la conception de l’histoire, à la réalisation des décors, des marionnettes, au tournage et enfin au montage des séquences.



Objectifs

- Combiner plusieurs opérations plastiques pour réaliser une production visuelle
- Découvrir et explorer les techniques d’animation en cinéma
- Recourir à des outils numériques de captation et de réalisation à des fins de création artistique
- Voir et créer des images animées
- S’initier à la confection et à la manipulation de marionnettes
- Analyser des images, des œuvres d’art
- Acquérir le vocabulaire spécifique à la photographie et à l’art cinématographique
- Travailler en groupe, participer à une production commune, collective, collaborative
- Ouvrir des perspectives en matière d’orientation, découvrir les métiers du cinéma, les procédures animation, les étapes de fabrication d’un film - tournage et montage
- Développer des compétences civiques et sociales : autonomie, initiative, respect mutuel, entraide
- Enrichir le Parcours d'Éducation Artistique et Culturelle de l’élève



Organisation

Une séance hebdomadaire, animée par le professeur d’arts plastiques, avec ponctuellement l’intervention du vidéaste. Trois journées banalisées (la 1ère lors de l’intervention de la marionnettiste et les deux autres lors du tournage avec le vidéaste).

Le financement de l’atelier a été pour la part la plus importante pris en charge par la DAAC, le collège a financé l’intervention de la marionnettiste, les entrées pour la représentation du théâtre musical « Mélodia y Ernesto », le déplacement en bus et le matériel nécessaire à la conception des marionnettes et des décors.

La première étape a consisté à créer l'histoire. Plusieurs œuvres picturales ont été proposées aux élèves pour les mettre en situation d’inventer une fiction en s’inspirant des personnages, du contexte des peintures. Les élèves ont choisi de travailler en petits groupes. A l’issue de chacune des séquences, une mise en commun à permis de faire avancer la narration et de relancer le travail d’écriture la semaine suivante, jusqu’à obtenir une trame qui ait l’adhésion de tous.

La deuxième étape a été d’assister à la représentation du théâtre musical « Mélodia y Ernesto » de Camille Mouton par la Cie Halte au Chok théâtre, à Saint-Etienne. Après la représentation, les élèves ont pu s’entretenir avec Camille Mouton et les différents intervenants du spectacle. Ils se sont montrés enthousiastes à l’idée de créer et d’animer une marionnette.

La troisième étape a été la réalisation des différents éléments du décor. Dans ce temps, les élèves se sont répartis le travail : certains s’occupaient de réaliser la structure du bâtiment (le musée), d’autres les éléments du décor (tableaux, sculpture, accessoires, masque..) d’autres travaillaient à l’animation des tableaux avec le logiciel GIMP et à la mise en forme du synopsis et des dialogues.

La quatrième étape a été ponctuée par l’intervention de Patricia Gattepaille, comédienne, plasticienne, marionnettiste qui a partagé avec les élèves son savoir-faire. Elle a accompagné les élèves dans la réalisation de deux marionnettes en mousse et de plusieurs accessoires nécessaires au décor.

La cinquième étape a été le tournage des images et la prise de son. Le contexte particulier lié à l’épidémie de Coronavirus et la menace d’un confinement à venir, nous ont amenés à banaliser deux journées afin d’avoir une chance d’aboutir le projet.

La sixième étape, le montage, auxquels les élèves devaient initialement participer, a du être réalisé par Etienne Brengues, puisque nous étions à ce moment là confinés, sans la certitude de pouvoir aboutir le projet au mois de juin. La décision de laisser la partie montage à Etienne, afin que le film voit le jour, a été prise avec les élèves. Les élèves ont été toutefois régulièrement consultés sur les choix de montage, Etienne Brengues envoyant régulièrement la progression de son travail.

La dernière étape, celle de la restitution, présentation et projection du film d’animation aux élèves du collège, exposition des maquettes, décors et marionnettes dans l'établissement (CDI) n’est finalement pas envisageable au mois de juin 2020, compte tenu du protocole sanitaire lié à la pandémie. Nous imaginons et espérons pouvoir la reporter au mois de septembre.

Le film réalisé « Disparue » faisant d’une certaine manière écho à ce que nous vivons aujourd’hui, une mise en ligne sur la chaine You Tube est envisagée afin de partager notre travail.




Média

pour école de la confiance