S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



Retour à la liste

2018-2019

I40, chronique d'une année scolaire consacrée à l'enseignement de la guerre d'indépendance algérienne

Lycée Jacob Holtzer - Firminy (42700)

33 élèves de 1ière S



i40 2
i40 2

i40 1
i40 1

Coordonnateur
Brun Louis, Histoire-Géographie/EMC

Disciplines
Histoire-Géographie/EMC



Partenaires

Archives départementales de la Loire
Cinémathèque de Saint-Etienne
Mémorial National de la Prison de Montluc



Description du projet

I40 est le nom attribué à cette salle de classe que les élèves de 1ière 2 du lycée Jacob Holtzer (Firminy-Loire) se sont retrouvés. Durant toute l'année scolaire 2018-2019, ils y ont mené un long travail d'investigation afin de tenter de reconstituer une réalité qui s'était effacée et déformée, laissant parfois apparaître tensions et passions ; cette réalité est celle de la guerre d'indépendance algérienne.

Confronter ses représentations au discours historique, lire des bandes dessinées, récolter et porter la parole de ses aïeux, explorer les archives...Ce long processus d'enquête a permis aux élèves de mieux se connaître et se reconnaître dans une histoire plus largement partagée et assumée.

Ce film retrace donc l'ensemble du travail mené par les élèves et rassemble les interrogations que celui-ci a suscitées.



Objectifs

Ce projet a permis aux élèves de découvrir un conflit complexe et d’en d’identifier les acteurs et les enjeux ; ce fut aussi l’occasion pour eux d’en mesurer ses implications dans leur environnement proche et dans leur histoire familiale ;

Le partage et la confrontation des expériences vécues avaient pour objectif de favoriser le vivre ensemble.

Enfin la prise de parole face à la caméra et face aux autres devait favoriser la prise de confiance en soit en apprenant à s’exprimer avec clarté et précision.



Organisation

Etape 1. Partir des représentations des élèves et les confronter au discours historique

Dans un premier temps, les 33 élèves ont dû dire ce qu’ils connaissaient du conflit ; ils ont par la suite découvert les enjeux, les acteurs et les grandes étapes du conflit.

Ce cadrage scientifique élaboré, ils se sont plongés dans la lecture de BD évoquant des épisodes ou/et des acteurs du conflit ; ce travail de lecture a permis aux élèves de rendre le conflit plus palpable : loin des discours généraux, ils découvrent des histoires personnelles et originales ; chaque lecture a fait l’objet d’un retour et d’une présentation à la classe.



Etape 2. Découvrir des histoires intimes

Les élèves sont les porteurs de diverses mémoires du conflit ; en cherchant dans leur histoire personnelle, ils prennent conscience de l’importance de la guerre et de son impact familial et local ; ce travail d’enquête a permis à de nombreux élèves d’échanger avec leurs familles sur des sujets souvent tus. Ecouter ses camarades et présenter leur histoire familiale permettent de valoriser leur discours, d’échanger et d’acquérir une certaine bienveillance tout en mesurant la complexité des parcours.



Etape 3. Se mettre dans la peau de l’historien

En classe ou aux Archives Départementales de la Loire, les élèves ont endossé la tenue de l’historien ; grâce à un long travail d’analyse sur des documents originaux de première main, ils ont pu reconstituer les manifestations de la guerre dans leur environnement proche (la vallée de l’Ondaine) : conditions économiques et sociales des travailleurs algériens, mobilisation citoyenne contre le départ des appelés du contingent et pour la paix en Algérie, actions de solidarité des églises catholiques protestantes, structuration et actions du FLN, surveillance et opérations de police, actions de l’OAS et sursaut citoyen…


Etape 4. Se rendre sur un lieu de mémoire

Tout ce travail a conduit les élèves sur un lieu de mémoire : la prison de Montluc (Lyon) ; c’est ici que furent incarcérés les condamnés à mort du FLN et du MNA par le tribunal permanent des forces armées de Lyon. 11 d’entre-eux furent exécutés dans l’enceinte de la prison, dont deux militants du FLN originaires de Firminy. Les élèves avaient préalablement découvert le parcours de ces deux hommes qui avaient intégré les groupes de choc du FLN.




Chaque étape a été filmée ; les élèves ont dû formaliser leurs propos pour pouvoir s’exprimer de manière argumentée face à leurs camarades (et face à la caméra) ; ce travail a donné lieu à un documentaire (78 minutes) qui a été projeté le 7 juin à 19h à la cinémathèque de Saint-Etienne : I40, chronique d'une année scolaire consacrée à l'enseignement de la guerre d'indépendance algérienne




Média



Bande-Annonce du film



Teaser du film




Contact

Louis BRUN

pour école de la confiance