S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



Retour à la liste

2018-2019

Dans le miroir des Rêves Dansants

Collège Jean Monnet - Lyon (69002)

Une classe de 4ème (31 élèves) Un groupe d’élèves germanistes issus de 4ème et 3ème (17 élèves dont certains font partie de la classe de 4ème retenue pour le projet)



miroirs reves dansants 1
miroirs reves dansants 1

miroirs reves dansants 2
miroirs reves dansants 2

20190617 151703
20190617 151703

20190617 151722
20190617 151722


Télécharger

lieben ist



Télécharger

critique de my petit pogo



Télécharger

affiche reves dansants


Coordonnateur
Alice LUCAS, professeure d’allemand

Enseignants impliqués
Nathalie BESSIERES, professeur de lettres classiques
Françoise BESSON, professeur documentaliste
Sandra CROZIER, professeur de SVT
Alice LAURENT, professeur d’arts plastiques
Alice LUCAS, professeur d’allemand

Disciplines
Allemand, SVT, Arts plastiques



Partenaires

Mathieu LEBOT-MORIN, metteur en scène-chorégraphe (ateliers théâtre et mise en scène du spectacle)
La Maison de la Danse, Camille COHEN, Anouk MEDARD, Séverine ALLORENT (mise en place du projet, organisation du spectacle de Fabrice Ramalingom : My petit Pogo, atelier-formation avec le chorégraphe)
Institut Goethe de Lyon, institut culturel allemand, Corinne WARNECKE (accueil des élèves pour la projection du film  Les Rêves dansants)
Mme Anne MARTIN, ancienne danseuse et soliste du Tanztheater de Pina Bausch et actuelle enseignante au CNSMD (discussion avec les élèves)



Description du projet

Le projet était de travailler, en interdisciplinarité allemand / français / SVT / arts plastiques, avec des élèves de 4ème et de 3ème - par le biais de la danse et du théâtre - sur leur rapport au corps et à l'autre: rapport au corps, relations garçons/filles, mouvement, affirmation de soi étaient au cœur du projet "Dans le miroir des Rêves dansants". Les élèves ont abordé ces sujets par l'étude du film Les rêves dansants - Sur les pas de Pina Bausch (2010), film dans lequel la chorégraphe allemande Pina Bausch reprend sa chorégraphie "Kontakthof" avec des adolescents.



Objectifs

En termes d’acquisition de connaissances et de compétences scolaires, les élèves ont effectué à partir du film et d'interviews de Pina Bausch en allemand un travail de compréhension mais aussi d'expression. Ils ont écrit en cours allemand et de français des textes divers tels que des interviews, des critiques, des extraits de journal intime, des biographies (champ lexical du corps, du mouvement, de la relation à l'autre, d'oser et de réussir). Le professeur de SVT a travaillé avec les élèves en parallèle sur la thématique du corps et de la relation aux autres en s'intéressant au point de vue physiologique (changements corporels, mouvement et communications nerveuses). Le professeur d’Arts Plastiques a mené avec les élèves un travail sur la représentation du corps et du mouvement.
L’objectif de faire réfléchir les élèves sur leur perception de leur propre corps et leurs relations aux autres, a donc à la fois été travaillé dans le cadre des cours mais surtout par l’expression du corps. En effet, les élèves ont interprété les textes qu'ils ont écrits associés à certains textes issus de Kontaktkhof guidés par M. Mathieu Lebot-Morin Metteur en scène/Chorégraphe. Ce travail de mise en scène a participé à faire évoluer leurs représentations du corps et du rapport à l'autre en mêlant - à l'image du travail effectué par la chorégraphe Pina Bausch - la danse et le théâtre, le texte et le geste, la voix et le mouvement.
L’objectif d’ouverture culturelle au monde du spectacle a été atteint grâce à la représentation de « My petit pogo » (F. Ramalingom) suivie d’une discussion avec les danseurs de la compagnie ainsi que le chorégraphe début janvier, à la rencontre avec Mme Anne MARTIN, ancienne danseuse et soliste du Tanztheater de Pina Bausch et actuelle enseignante au CNSMD et bien-sûr grâce à la pratique théâtrale avec un professionnel qui portait la double casquette de metteur en scène et chorégraphe.



Organisation

De septembre à novembre : Après le visionnage du film à l’Institut Goethe, les élèves ont, en allemand, à raison d’une heure trente par semaine (le mardi de 15h30 à 17h), travaillé à la compréhension d’extraits d’interviews de Pina Bausch puis effectué un travail sur l’analyse filmique, sur la danse (champs lexicaux du corps et du mouvement), sur les déclarations faites par les jeunes (champs lexicaux de la réussite, des sentiments, des relations à autrui), sur la notion de Tanztheater et sur Wuppertal. Au fur et à mesure de leur découverte, ils ont rédigé des textes en allemand destinés à être interprétés. En cours de français, ils ont déterminé des sujets d’écriture possibles par rapport au film et rédigé sur plusieurs séances des textes corrigés par l’enseignante puis retravaillés. Ils ont en SVT travaillé sur le corps, les relations à l’autre.
En janvier : Représentation de My petit pogo (de Fabrice RAMALINGOM) : réflexion sur le processus de création en danse (construire ensemble) et sur le rapport au texte dans la danse. Les élèves ont rédigé en français des critiques de ce spectacle. Rencontre également avec Mme Anne MARTIN, ancienne danseuse de Pina Bausch et discussion sur le travail avec Pina Bausch, la naissance de la chorégraphie Kontakthof, le métier de danseur et de chorégraphe.Poursuite du travail en allemand sur l’écriture collaborative des textes : écriture créative, rédaction d’interviews imaginaires et réelles, textes descriptif et/ou narratifs … afin de constituer le corpus des textes interprétés. Travail en SVT, enfin, sur le mouvement et les communications nerveuses et en Arts plastiques sur le corps et la représentation du mouvement.
Fin février : début du travail de mise en scène avec M.LEBOT-MORIN, metteur en scène-chorégraphe à raison de 2h hebdomadaires et sur le jeu des acteurs à raison de 2h hebdomadaires (= 16 séances de 2h le mardi de 15h30 à 17h30). Organisation d'une répétition générale (= 3h). Le 21 mai, répétition générale puis restitution du travail en deux représentations fin mai. La première représentation était à destination des collégiens, la seconde, le lendemain, à destination des familles des élèves danseurs/acteurs.
Exposition des travaux réalisés en Arts Plastiques dans le hall d’entrée du collège.



pour école de la confiance