S'identifier

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur le site. Merci de cliquer sur "OK" pour donner votre accord.
Vous pouvez changer d'avis en modifiant les paramètres de sécurité de votre navigateur. Pour davantage de détails, consulter ici notre Politique de confidentialité.

OK



Retour à la liste

2019-2020

Une révolution silencieuse

Collège Jean Monnet - Lyon (69002)

deux classes de 3ème (60 élèves) + un groupe de 20 élèves composé de 13 élèves de 4ème et 7 élèves de 3ème



revolution silencieuse 2
revolution silencieuse 2

freiheit
freiheit

revolution silencieuse 1
revolution silencieuse 1

revolution silencieuse 3
revolution silencieuse 3

Coordonnateur
Alice Lucas, professeure d'allemand

Enseignants impliqués
Blandine AURIOL, professeure d’histoire-géographie
Alice LUCAS, professeure d’allemand
Marie PEHLIVANIAN, professeure de français
Sandrine RUIZ, professeure de français
Fabien SALESSE, professeur d’histoire-géographie

Disciplines
Allemand, histoire-géographie, français



Partenaires

Le Théâtre de la Croix-Rousse a été notre partenaire sur ce projet. Mathieu Lebot Morin, metteur en scène-chorégraphe est intervenu auprès des élèves.
L’Institut Goethe de Lyon nous a également apporté une aide logistique.



Description du projet

Le projet « Une révolution silencieuse » est un travail pluridisciplinaire mené au collège Jean Monnet en partenariat avec le théâtre de la Croix-Rousse et cofinancé par la DAAC, la Métropole, le Théâtre de la Croix-Rousse ainsi que notre collège, autour du film "Das schweigende Klassenzimmer" (« La révolution silencieuse »). Ce film dont l’intrigue se passe fin 1956 en RDA a permis aux élèves de travailler en histoire et en allemand sur la période de la Guerre Froide et en français et en allemand à la rédaction de textes de formes variées et permettant de rendre compte de leur compréhension du "fait divers", du contexte historique et de leur réflexion sur la question de l'engagement et des libertés.
Le metteur en scène Mathieu Lebot Morin a ensuite monté ces textes pour en faire une pièce de théâtre. La fréquentation répétée du théâtre (deux représentations et une visite du site), le travail artistique mené dans les ateliers animés par le metteur en scène ont permis aux élèves de s’engager pleinement dans le projet qui, pour cause de crise sanitaire, n’a pu aboutir sous la forme initialement prévue (une restitution sous la forme d’une pièce de théâtre interprétée dans la salle du Studio du théâtre). Certains passages ont été filmés ou enregistrés et sont actuellement montés pour faire un film.



Objectifs

Développer une culture artistique : par la fréquentation du théâtre de la Croix-Rousse en tant que spectateur, par la visite du théâtre, par l’écriture et la mise en scène de textes, par la restitution dans un théâtre (n’a pas pu se faire en raison des mesures sanitaires).

Faire se côtoyer des élèves issus de différentes classes et de deux niveaux différents, les faire travailler et collaborer à la réalisation d’un projet collectif.

Aborder des contenus scolaires de façon différente : traiter de la Guerre froide et de la mise en place d’une dictature en cours d’histoire, de la liberté de la presse, la liberté d’expression et des différentes formes d’engagement en cours d’éducation civique, traiter de l’axe « L’individu face au pouvoir » en cours de français, aborder le thème de l’engagement et l’histoire contemporaine allemande, travailler sur la langue orale et écrite en cours d’allemand.

Découvrir une pratique artistique, celle du théâtre grâce à un cheminement de l’écriture à la représentation en passant par participation aux ateliers menés par le metteur en scène.

Former de futurs citoyens par le développement du sens critique, l'ouverture aux autres, le sens des responsabilités individuelles et collectives

Travailler sur le corps, la voix, les postures et le rapport aux autres.



Organisation

Début septembre, nos élèves ont découvert à l'Institut Goethe en V.O. sous-titrée le film "Das schweigende Klassenzimmer" dont l’intrigue se passe fin 1956 en RDA. Ils ont travaillé en histoire et en allemand sur la période de la Guerre Froide et en français et en allemand à la rédaction des textes montés ensuite par le metteur en scène.
Les élèves se sont rendus à deux reprises au théâtre de la Croix Rousse pour y découvrir deux spectacles en lien avec la thématique (« Blanche-Neige ou la chute du Mur de Berlin » / « Héloïse ou la rage du réel »). Les élèves de l’atelier théâtre ont également fait, au mois de janvier, une visite du théâtre pour découvrir le lieu dans lequel ils allaient jouer.
Le metteur en scène Mathieu Lebot-Morin a débuté les ateliers de pratique fin janvier (à raison d’une séance de 2h par semaine) mais ces séances ont été interrompues deux mois plus tard par le confinement. Les séances qui n'ont, de ce fait, plus pu avoir lieu au collège ont été remplacées, à la demande des élèves, par des défis lancés chaque semaine: des défis audio, enregistrements de certaines scènes du texte, et des défis vidéo proposés en lien avec les textes (sur des passages déjà travaillés ou d'autres qui ne l'avaient pas encore été). Les élèves ont été très réactifs et créatifs. Tous les fichiers collectés ainsi sont actuellement montés par une élève du groupe sous la forme d’un  film qui tiendra lieu de restitution.
En parallèle à ce projet, les élèves qui le souhaitaient ont également été invités à se joindre au projet participatif « Dissidence » organisé par le théâtre de la Croix-Rousse sous la direction artistique de la metteuse en scène Pauline Laidet et du musicien Sébastien Jaudon. Neuf élèves se sont portés volontaires pour ce beau projet, en lien avec la thématique d’ « Une révolution silencieuse ». La crise sanitaire l’a empêché de voir le jour sous la forme initialement prévue et un film a été fait sur la base des différentes participations.




Média

Frei sein entier

Montage Eine Minute für




Contact

Alice Lucas

pour école de la confiance